Eco-conduite : comment adapter mon style de conduite aux pics de pollution ?

Alors que les impacts environnementaux sont au centre des préoccupations, nous ne pouvons toujours pas nous défaire complètement de nos actuels véhicules. Roulant à l’essence ou au diesel, l’écoconduite est un style qui permet de limiter les effets nocifs de nos voitures.

Une conduite en souplesse

L’écoconduite est un style de conduite permettant de limiter les émissions de gaz polluants par nos véhicules. Plus encore, elle permet de consommer moins de carburant, et elle peut être classifiée comme le style de conduite sécuritaire par excellence. De manière simple, l’écoconduite consiste à démarrer sa voiture et la faire avancer progressivement en évitant les accélérations brusques. Une fois lancée, la voiture doit être maintenue à une vitesse stable et modérée, en gardant un régime moteur bas ou moyen. Pour s’arrêter, plutôt que de freiner au dernier moment, mieux vaut décélérer et ralentir graduellement en anticipant donc les trajectoires et les arrêts. L’écoconduite peut également être élargie aux petits réflexes comme le fait de couper le moteur lorsqu’on se retrouve arrêté pour un temps supérieur à 20 ou 30 secondes.

Le côté mécanique

Plus un moteur tournera vite, plus il consommera du carburant. C’est pourquoi, en écoconduite, le but est de faire fonctionner le moteur au régime le plus bas. Ainsi, les passages de vitesses doivent être effectués au plus tard lorsque le moteur atteint 2000 tours/minute. Ensuite, il faut atteindre le plus rapidement possible et garder les rapports les plus élevés, c’est-à-dire généralement le 4ème et le 5ème rapport de vitesse. Sachez également que plus la voiture sera chargée, plus le moteur sera sollicité et cela augmentera les émissions de gaz. En écoconduite, autant que possible, mieux vaut rouler léger et ne pas abuser des équipements de confort comme la climatisation ou les grosses sonorisations consommatrices d’énergie.

L’état de votre matériel

L’écoconduite doit aussi tenir compte de l’état de votre véhicule. En plus de votre sécurité et de celle des autres, rouler avec une voiture en bon état est une attitude écoresponsable. Plus le côté mécanique de votre véhicule sera négligé, plus il consommera du carburant, et plus il polluera. Il faut donc prêter une attention particulière à l’entretien de votre voiture en commençant par les vérifications d’usage. Couramment, il faut vérifier le niveau de l’huile et celui du liquide de refroidissement. Il est indispensable par ailleurs de nettoyer ou remplacer les filtres à air et les filtres à carburant, selon les recommandations de votre constructeur. L’état d’usure, la géométrie et le gonflage des pneumatiques jouent également sur la consommation et la pollution. Conformez-vous aux normes indiquées par les constructeurs de votre véhicule. Un geste pour l’environnement, une assurance pour la santé et la sécurité, et un soulagement pour le porte-monnaie ! C’est ainsi que l’on pourrait résumer les impacts de l’écoconduite.

Entretenir et laver sa voiture de manière écologique : est-ce possible ?
Tous les avantages financiers d’une LLD : location longue durée